J.Krishnamurti « La peur de la mort »

Poster un commentaire

Tout en étant vivant, vous voulez savoir ce qu’est la
mort. Mais savez-vous au moins ce qu’est la vie?

nature

La peur de la mort

Sur la terre rouge qui bordait la maison, on voyait une multitude de fleurs en
forme de trompettes aux cœurs dorés. Leurs larges pétales mauves avaient un parfum
délicat. Elles seraient balayées pendant la journée, mais dans l’obscurité de la nuit
elles jonchaient la terre rouge. La vigne vierge était touffue, et les feuilles dentelées
brillaient dans le soleil matinal. Quelques enfants écrasèrent les fleurs sans s’en
rendre compte, et un homme pressé de monter dans sa voiture ne les vit même pas. Lire la suite »

Publicités

J.Krishnamurti « Cessation de la pensée »

Poster un commentaire

C’est la vérité qui libère, et non l’effort pour se libérer

krishnamurti

Cessation de la pensée

C’était un érudit très versé dans la littérature ancienne, et il avait coutume de faire
des citations pour appuyer ses dires. On pouvait se demander s’il avait vraiment des
pensées à lui, qui ne fussent pas sorties des livres. Certes, il n’y a pas de pensée indé –
pendante ; toute pensée est dépendante, conditionnée. La pensée est l’expression par
le langage des influences. Penser, c’est être dépendant ; la pensée ne peut jamais être
libre. Mais cet homme ne s’intéressait qu’à la culture ; il était encombré de connais-
sances, et il en faisait étalage. Il commença par s’exprimer en sanscrit, et fut très sur-
pris et même choqué que le sanscrit ne fût pas du tout entendu. Lire la suite »

U.G Krishnamurti « Le dos au Mur »

Poster un commentaire

On ne peut pas arriver à l’état-sans-effort par l’effort

ug krishnamurti

Le dos au Mur

Question : U.G., est-ce qu’on peut dire que vous vivez dans un état sans conflit?

U.G. : Je ne suis pas en conflit disons au moins avec la société. Le monde, tel qu’il est actuellement, est ma seule réalité. La réalité ultime que l’homme a inventée n’a absolument rien à voir avec la réalité de ce monde. Vous cherchez de tous les côtés et dans tous les sens à comprendre cette réalité, que vous qualifiez d’ultime » mais ne vous gênez pas, donnez-lui tous les noms que vous voudrez; c’est cette recherche effrénée tous azimuts qui vous empêche de voir et d’accepter la réalité de ce monde tel qu’il est. Tous vos efforts pour fuir le monde tel qu’il est rendent impossible l’harmonie véritable avec les choses qui vous touchent directement.

Lire la suite »